La Charte des Bénévoles

L'esprit de Coluche se résume en quelques mots dans la Charte des bénévoles, que chacun s'engage à appliquer intégralement :

 

Respect et solidarité envers toutes les personnes démunies. 

Les Restos n'opèrent aucune discrimination et le respect de la  personne humaine va de pair avec la solidarité. 


Bénévolat, sans aucun profit direct ou indirect.

 Attention à la dégradation qui touche bien des organisations humanitaires. Le danger guette, quand on commence à se servir au lieu de servir. En paraphrasant la maxime "qui vole un œuf, vole un bœuf", on pourrait dire pour les Restos:                              

              "Qui emporte une boite de sardines, peut partir avec le stock."


Engagement sur une responsabilité acceptée.

 Le bénévolat ne signifie pas travail d'amateur, à partir du moment où on se propose, il s'agit de se conduire aussi sérieusement que  pour un travail salarié et de respecter ses engagements en termes d'horaires, de jours ou de missions.

      
Convivialité, esprit d'équipe, rigueur dans l'action.

Le but n'est pas de travailler la larme à l'oeil, seul dans son coin,mais d'entretenir une relation d'équipe conviviale, tout en se tenant à une certaine rigueur.


Indépendance complète à l'égard du politique et du religieux.

A la porte des Restos, on abandonne ses positions politiques et religieuses. Evitons la confusion: si un bénévole est investi d'un mandat électif, il doit se mettre en congé pendant les périodes électorales et ne pas se servir de l'image des Restos pour une activité politique.


Adhésion aux directives nationales et départementales.

Adhérer aux Restos implique d'en accepter les décisions.