C’est la 6e année que nous faisons partir des familles dans des Villages de Vacances : en moyenne 30 par an soit 180 familles dont la majorité est monoparentale.

 

 

 

Notre choix est de faire partir nos familles sans références aux Restos du Cœur, comme n’importe quel vacancier. L’objectif est un resserrement des liens familiaux et sociaux, une meilleure confiance en soi, du repos, de la détente.

 

 

 

Le transport vers le Village est pris en charge par les familles (itinéraire voiture, réservation car ou train), sachant que les Villages sont situés au maximum à 100 km de Nantes.

 

 

 

Le financement est assuré par l’aide VACAF, les Chèques Vacances, la participation des familles (seule activité Restos du Cœur pour laquelle les familles participent financièrement), parfois des dons et donations. Le solde étant complété par l’Association Départementale (AD44) et l’Association Nationale des Restos du Coeur (AN).

 

 

 

En septembre/octobre nous contactons les 33 Centres Restos de l’AD 44. Environ une vingtaine nous répond. Nous nous retrouvons 4 fois dans l’année de décembre N-1 à octobre N (pour le bilan).

 

 

 

Dans chaque centre, un(e) ou deux référent(e)s (36 au total cette année) prennent en charge toute la démarche du choix, contact, suivi (pour le maintien de la motivation) et bilan des familles.

 

 

 

Les Villages de Vacances choisis sont tous dans le tourisme social (exemple Cap France) : St Gildas de Rhuys, Préfailles, Pornichet, Noirmoutier, St Jean de Monts. Cette année : Camping de Sallertaine (Vendée)

 

 

 

Les vacances proposées sont une semaine en pension complète ou gîte, avec clubs enfants et animations.

 

 

 

Les familles choisies doivent répondre aux critères suivants : participation VACAF obligatoire, dans une démarche d’insertion, recherche de travail….

 

 

 

Il y a parfois des problèmes de désistement ou d’impossibilité de partir : il est nécessaire de les aider.

 

 

 

Le bilan est effectué par les référents avec les familles puis synthétisé pour envoi à l’AN des Restos du Cœur et à nos financeurs (CAF, Chèques Vacances et donateurs privés).

 

 

 

Le bilan des familles est toujours positif pour plus de 90 % : remotivation, confiance en soi, envie de s’en sortir. Exemple : certain(e)s ont trouvé une formation, un travail, prennent des cours de natation.

 

 

 

Juin 2017